Mask Ha GazLe concert de Mask Ha Gazh ce soir au marché couvert de Saugues restera dans l’histoire du Festival. Dispositif scénique impressionnant avec Luc Le Squer au chant, cuillers et sabot percussif juché sur une chaise surélevée, maitre de la caisse claire impulsant une rythmique impitoyable à la Bérurier Noir. Entre ska, punk et folk celtique, Mask Ha Gazh vocifère, tempête, se rebelle, gronde, conteste et finalement touche au cœur avec des chansons dédiées au copain poissonnier dit « La moule », à la forêt de Brocéliande (nom de leur dernier album) le cœur morcelé de la Bretagne, Lorient le quai des Indes. Groupe de scène, bête de scène, sincérité vraie, bretons jusqu’à la moelle, on les devine très connaisseurs du répertoire celtique sans quoi comment en proposer une telle lecture ? Avec Luc Le Squer, sur scène œuvrent Christophe Cantin avec ses flûtes et bombardes, Bleiz Lafontaine et Jérémy Lancézeur aux guitares. Dans la salle, les clameurs enthousiastes ne se font pas attendre, le public se déchaîne pour se plier à la loi du groupe qui s’empare de nos sens pendant près de deux heures. Le feu parcourt nos échines, ivresse et épuisement se conjuguent jusqu’à plus soif.