Article paru dans www.leprogres.fr, le mardi 27 juin 2017.

Le rendez-vous, qui aura lieu du 10 au 12 août, prend de l’altitude le temps d’une journée avant de revenir à ses fondamentaux les deux autres jours.

Jeudi 10 août, c’est à 1 300 mètres d’altitude, dans le cadre majestueux du domaine du Sauvage, dans la commune de Chanaleilles, que s’ouvrira la 11e édition du festival Celte en Gévaudan.

Un défi pour les organisateurs qui reconnaissent que cette journée « n’a pas été simple à mettre en place ». Alors, ils espèrent que « le public appréciera le dépaysement ». Au menu : des randonnées, des balades en poney, des animations autour du pastoralisme et, bien sûr, un repas à base de produits locaux sur fond de musique avec le groupe Green Duck, qui se produira sous un chapiteau de 1 300 places.

Des airs bretons et irlandais

Vendredi et samedi, retour à Saugues et ses parades celtes, visibles en début et fin de journée. Des visites commentées sur le bourg sauguain seront proposées, des initiations aux danses bretonnes et irlandaises et des concerts off avec les groupes Tricorne et Co Op. Le traditionnel marché celte, la vitrine pour l’emploi et le stand Made in Gévaudan se tiendront à partir de 8 heures, durant les deux jours.

Les soirées-concerts au marché couvert devraient faire le plein avec deux têtes d’affiches : Le Condor, vendredi ; et Matmatah, samedi. Ce dernier groupe est de retour avec un nouvel album après neuf ans d’absence et les places de concert s’arrachent partout où ils se produisent. « Avec Matmatah, nous essayons d’attirer un public plus jeune », précise Thierry Bonnet et Séverine Laurent, les co-présidents.